Alors qu’environ, 1,2 million* de Français changent chaque année de région pour raisons professionnelles, nous avons cherché à savoir dans quelle région les candidats se montraient les plus optimistes sur la situation du marché de l’emploi. Par quels facteurs, économiques ou politiques, expliquer leur enthousiasme ? Réponses avec nos experts.

L’Est de la France : une relève économique qui stimule le marché de l’emploi

Déjà en tête de notre classement des régions les plus confiantes sur l’emploi et le marché du travail en fin d’année dernière, l’Est de la France continue d’occuper le haut du podium mi-2018. Plus de 65% de ses répondants considèrent en effet que le marché du travail est à l’heure actuelle favorable soit 7% de plus que la moyenne nationale (58%).

Richard Menneglier, Regional Manager chez Page Personnel nous livre son analyse des résultats.

« En réalité, l’embellie du marché de l’emploi n’est pas réellement plus importante dans l’Est que dans le reste de l’hexagone mais il est intéressant de constater que le ressenti des personnes interrogées le soit. Le Grand Est, notamment en Alsace et en Lorraine, a fortement pâti des crises des dernières années. Des crises qui ont mené à la destruction de nombreux emplois et à une forte désindustrialisation de la région. Florange en était un symbole fort car récupéré politiquement lors de la campagne présidentielle de 2012, même si dans les faits, il ne représente pas le cas le plus grave. Aujourd’hui, l’emploi dans l’industrie est au plus haut depuis des années et les recrutements sont pléthoriques ce qui donne de belles raisons d’être optimiste et explique que le rebond actuel du marché du travail soit ressenti dans l’Est de manière plus prononcée qu’ailleurs. »

Quelles perspectives pour le marché de l’emploi dans le Grand Est à fin 2018 ?

Si les actifs de l’Est nous ont habitués à un certain optimisme et continuent de montrer confiants dans le maintien de la situation actuelle jusqu’à la fin d’année, ils sont en revanche plus réservés que les répondants d’Ile-de-France par exemple (65% vs 68%).

« L’évolution des 6 prochains mois, et par extension la confiance en l’avenir, est corrélée aux difficultés précédemment évoquées. Echaudés par des crises cycliques, des fermetures à répétition et un sentiment d’être à la merci des cycles économiques, les candidats se montrent très prudents quant à l’avenir. Par ailleurs, les signaux économiques des derniers mois n’y sont pas étrangers: tassement de la courbe de croissance, chute lente et difficile du taux de chômage. Rien ne permet aujourd’hui de faire des plans d’avenir d’un optimisme béat. Il faut voir dans les résultats de ce baromètre de confiance le pragmatisme, et un sens aigu des réalités des gens de l’Est », poursuit Richard Menneglier.

L’Ouest français : un marché de l’emploi dynamique où les candidats reprennent confiance et anticipent l’avenir positivement

L’enthousiasme de la région Grand Est sur ce 1er semestre 2018 est aujourd’hui largement partagé par les candidats interrogés dans le Grand Ouest (régions Ouest et Sud-Ouest) où 61% des répondants témoignent de cette dynamique retrouvée du marché de l’emploi. A la différence de la région Est assez réservée sur de nouvelles perspectives de croissance du marché de l’emploi, les travailleurs de l’Ouest et du Sud-Ouest anticipent encore une amélioration avec respectivement 71% et 66% des sondés imaginant un marché du travail toujours porteur à fin 2018 (contre 65% au national).

Christophe Chupin, Directeur Senior Page Personnel à Nantes et Rennes, et Pierre Lacazedieu, Directeur Senior Michael Page à Toulouse et Bordeaux, décryptent ces résultats.

« Sur la région Ouest (Bretagne et Pays de la Loire), ces très bons chiffres ne sont pas surprenants car ils témoignent parfaitement du dynamisme du territoire en matière d’emploi. L’ensemble de la région, et pas seulement les 2 métropoles Nantes et Rennes, bénéficie d’une vraie embellie avec des entreprises de toute taille et de tout secteur d’activité qui cherchent à recruter dans de nombreux métiers. Il n’est pas rare qu’un candidat ait aujourd’hui plusieurs opportunités à mettre en face de son parcours et de ses compétences ; et forcément cela participe à une vision optimiste sur l’avenir. »

« Sur le Sud-Ouest de la France, nous percevons aussi une nette accélération des processus de recrutement car avec le plein emploi des cadres, les candidats ont plus de retours suite à leurs candidatures et ont souvent le choix entre plusieurs offres d’emploi. Les employeurs ont conscience qu’il faut être réactif pour ne pas passer à côté des bons profils. Ce dynamisme retrouvé créé un cercle vertueux et renforce tout naturellement cette bonne perception du marché de l’emploi. Par ailleurs, toute la zone Sud-Ouest est tirée par l’aéronautique, et fort d’un tissu de PME dynamiques et innovantes dans les nouvelles technologies et les biotech notamment. »

Zoom sur l’Occitanie 

Si toute la côte ouest de l’Hexagone semble bénéficier d’un regain d’optimisme concernant le marché de l’emploi en 2018, il est intéressant de noter que c’est en Occitanie que les sondés sont les plus optimistes. En effet, avec 69% qui se déclarent confiants dans le marché de l’emploi actuel et 72% qui anticipent une amélioration dans les 6 prochains mois, l’Occitanie seule occupe la première place de notre baromètre.

« Avec 20 000 nouveaux habitants chaque année et plus de 85 000 emplois créés en 10 ans juste sur Toulouse Métropole, rien d’étonnant à ce que tous les voyants soient au vert en Occitanie. La bonne santé du secteur aéronautique avec des carnets de commande pleins pour les années à venir, l’inauguration en juin du B612, temple de l’innovation aéronautique et spatiale et d’autres projets d’ampleur nationale comme le nouveau parc des expositions, la 3ème ligne de métro ou le programme Toulouse EuroSudOuest augurent de belles perspectives de croissance ! », complète Pierre Lacazedieu.

La confiance des Français dans toutes les régions

Depuis 2016, via notre baromètre Les Français et l’Emploi, nous interrogeons tous les trimestres nos candidats pour appréhender leur état d’esprit sur leur situation professionnelle ainsi que leur ressenti sur la conjoncture économique et celle du marché du travail.

*Source INSEE

Michael Page vous accompagne dans tous vos projets 

Vous avez un projet de recrutement ? Vous recherchez une nouvelle opportunité professionnelle ? Contactez-nous !

Si vous êtes en recherche d’emploi, visitez la section candidats.

Vous cherchez à recruter ? Contactez-nous

Articles les plus lus