Avec un nombre d’offres d’emploi publiées  au premier trimestre 2021 quasi constant comparé à la même période en 2019*, les métiers de l’IT figurent parmi ceux qui résistent le mieux à la crise sanitaire et économique. Pour autant, l’étude de Michael Page Technology**, en partenariat avec Choose Your Boss, sur le panorama du recrutement et de l’emploi IT en France, révèle un marché de l’IT à deux vitesses pour les professionnels de l’IT. Comment expliquer ce phénomène ? Quelles sont les expertises recherchées par les entreprises et quelles difficultés de recrutement rencontrent-elles ? Où en sont les professionnels de l’IT ? Décryptage.

Un marché de l’emploi IT inégalement porteur pour les candidats

Si le marché de l’emploi IT, porté par les besoins de transformation des entreprises et l’essor du commerce en ligne, reste dynamique, 79% des professionnels de l’IT (toutes expertises et toutes formations confondues) considèrent que le marché est moins favorable depuis le début de la crise sanitaire.

Une perception qui peut s’expliquer par une baisse du nombre de pistes d’emploi et un allongement de la durée des recherches pour de nombreux professionnels, dont les expertises sont désormais moins recherchées. 36% des professionnels de l’IT en recherche de poste n’ont aujourd’hui aucune piste d’emploi tandis que 42% déclarent en avoir une ou deux. Et quand 52% des professionnels de l’IT interrogés imaginent une recherche d’emploi de 0 à 3 mois, le délai pour les professionnels en recherche est aujourd’hui supérieur à 4 mois dans 65% des cas.

Le contexte explique en partie cette perception avec l’arrêt ou le report de nombreux projets subi par les fonctions transverses et un vivier conséquent de candidats qui réduit les besoins en compétences sur les fonctions liées aux infrastructures.

Gilles Gobron, Head of Choose Your Boss.

Pour autant, les volumes de recrutement restent élevés, et pas moins de 78% des entreprises font part de leur intention de recruter des profils IT cette année. Comment expliquer cette dissonance, alors même que le contexte sanitaire a parfois amplifié le besoin en compétences IT ?

>> Lire aussi : Métiers IT & Digital : des métiers d’avenir pour les cadres.

Entreprises recherchent compétences IT désespérément

La réponse se trouve dans l’inadéquation de plus en plus prégnante entre besoins des entreprises et compétences disponibles. Près de 8 entreprises sur 10 rencontrent des difficultés à recruter des experts de l’IT (71% en Ile-de-France et 83% en région), et 69% citent comme raison première de ces difficultés le manque de profils aux compétences adaptées. L’impossibilité de proposer des rémunérations attractives, enjeu clé pour attirer les profils les plus rares notamment, est ensuite cité par 38% des répondants, devant la situation géographique de l’entreprise (31% en Ile-de-France et 42% en région).

Les entreprises ont du mal à attirer certains talents, particulièrement les profils dits « pénuriques » dont le positionnement en matière de rémunération est souvent un challenge. Mais le premier frein dans le recrutement de profils IT est, et reste, l’inadéquation entre les compétences IT qui soutiennent ou conditionnent aujourd’hui le développement des entreprises, et les profils disponibles sur le marché.

Sacha Kalusevic, Directeur Senior chez Michael Page Technology.

Ainsi, les profils répondant aux besoins conjoncturels des entreprises sont rares, et en position de force sur le marché. Parmi eux, on compte notamment : les Ingénieurs ou Architectes Cloud, les Ingénieurs en Cybersécurité, les Ingénieurs DevOps et SecOps, les Data Analysts, Data Architects, Data Scientists, Data Engineers, les Développeurs spécialisés Sharepoint, NodeJS, Magento et les experts SalesForce, Dynamics, Azure et Sage X3.

>> Lire aussi : Le Top 10 des métiers clés de l'IA et de la Data.

La formation professionnelle, clé de l'employabilité des professionnels de l'IT

Le contraste entre les compétences recherchées et disponibles relance le débat structurel autour de la formation, académique ou professionnelle. Sur les métiers de l’IT, les entreprises continuent de privilégier la maîtrise technique (57%) aux diplômes. Il est alors crucial de développer ou faire évoluer ses compétences afin de bénéficier d’un bon niveau d’employabilité. En quête de professionnels agiles et capables d’apprendre en continu pour répondre à leurs besoins évolutifs, elles portent par ailleurs une attention de plus en plus forte aux compétences comportementales ou soft skills (37%).

Sacha Kalusevic, Directeur Senior chez Michael Page Technology.

Les formations constituent un réel socle pour les futurs candidats du marché de l’IT et peuvent être un atout pour les professionnels déjà en poste. Pourtant, seuls 54% des professionnels de l’IT ont suivi des formations en vue de développer de nouvelles compétences sur leur poste actuel au cours des 2 dernières années. Dans le même temps, seuls 43% ont suivi des formations en vue de développer des compétences permettant d’évoluer vers un nouveau poste.

>> Lire aussi : Quelles formations professionnelles pour les salariés ?

[ETUDE] Le marché de l'emploi IT en France de Michael Page

* Source PageGroup/JobFeed : près de 128 000 offres d’emploi publiées du 1er janvier 2021 au 30 mars 2021 contre près de 132 000 sur la même période en 2019
** Etude Michael Page Technology, en partenariat avec Choose Your Boss, menée entre le 14 janvier et le 19 février 2021 auprès de 1 000 professionnels de l’IT.

Si vous êtes en recherche d’emploi, visitez la section candidats.

Vous cherchez à recruter ? Contactez-nous

Articles les plus lus