200 000, c'est le nombre de commerciaux qu'il manque en France actuellement, alors que l’Hexagone connaît une croissance forte et soutenue (2,2 % en 2017 - prévision à 1,9 % en 2018, selon le FMI), qui devrait se confirmer en 2019.

L’édition 2019 de l’Étude de rémunérations PageGroup révèle ainsi que face à la pénurie, il sera essentiel pour les recruteurs d’être non seulement en mesure de capter les nouveaux talents, mais également de retenir les meilleurs profils.

Les tendances des métiers du secteur commercial

Parce qu’il n’y a pas de croissance de revenus sans une certaine croissance des effectifs commerciaux, le recrutement des commerciaux sera encore au cœur des priorités de toutes les entreprises. Le Business Developper sera un des profils les plus recherchés pour sa maîtrise de la prospection, l’ouverture de comptes et l’aisance dans l’utilisation du social selling et de la data. De 5 à 15 ans d’expérience, sa fourchette de rémunération grimpera de 45 à 70K€/an.

L’Ingénieur d’Affaires IT sera également très sollicité par les entreprises qui cherchent à vendre des solutions clés en mains innovantes à des clients de plus en plus précis et exigeants. Sa rémunération variera entre 75 et plus de 100 K€/an.

Pour un compte clé GMS dont les compétences sont devenues indispensables dans la distribution, la fourchette de rémunération oscillera entre 75 et 90 K€/an.

2019 : une année cruciale pour garder les talents au sein de son entreprise

Alors que 38 % des commerciaux ont reçu récemment des propositions de poste sans en avoir recherché, en 2019, tout l'enjeu des Directeurs Commerciaux ou DRH ne consistera plus uniquement à attirer les meilleurs talents mais bel et bien à agir sur la rétention des meilleurs profils.

Si depuis deux ans, nous avons constaté une forte inflation sur le salaire des jeunes diplômés bac + 4/5 désirant embrasser une carrière commerciale, celle-ci s’observe de manière plus disparate chez les profils expérimentés. Des différences sont notables selon les secteurs d'activité, les bassins d'emploi et les régions de France. 

analyse Martin Villelongue, Directeur Exécutif chez Michael Page.

Les entreprises actionnent un maximum de leviers pour valoriser leur image, attirer les talents et fidéliser les collaborateurs sur la durée. Elles ont pris conscience que la balle était aujourd’hui dans le camp des «bons» commerciaux. « 80 % des recrutements des commerciaux sont désormais basés sur les soft skills. L'humain est plus que jamais au cœur de la réussite de ces profils. 

ajoute Sacha Kalusevic, Directeur Senior chez Page Personnel.

Si vous êtes en recherche d’emploi, visitez la section candidats.

Vous cherchez à recruter ? Contactez-nous

Articles les plus lus