Avant l’été, le niveau de confiance des Français dans le marché de l’emploi avait atteint un pic à 58% (+43% vs juillet 2017). Dans un contexte marqué par les mouvements sociaux, avec notamment le mouvement des Gilets Jaunes qui impacte l’économie depuis plusieurs mois, notre baromètre « les Français et l’emploi » traduit, en ce début 2019, une baisse de l’optimisme des Français et de leur niveau de confiance dans la situation économique.

Baisse de confiance dans la situation économique : effet Brexit ou Gilets Jaunes ?

C’est un fait, les résultats du Baromètre PageGroup les Français et l’emploi sont fortement impactés par le contexte social et économique, national comme international.

Sur fond de négociations incertaines sur le Brexit, il est à parier qu’une partie des Français anticipe une dégradation de la situation économique et ; dans une moindre mesure, de l’emploi.

Plus près de nous, c’est le mouvement des Gilets Jaunes, actif depuis novembre 2018, qui trouve potentiellement une traduction dans les résultats de ce premier trimestre. Le mouvement social qui a largement paralysé le pays en fin d’année dernière, a impacté négativement le secteur du commerce à des périodes habituellement fastes (fêtes de Noël et soldes), mais également l’offre de services et le secteur du tourisme, pour ne citer que ceux-ci. En conséquence, le regain de confiance des Français observé au 1er trimestre 2018 (à 46% vs 28% en 2017) se tasse à nouveau pour atteindre 41% à la même période en 2019.

Marché du travail : les candidats restent confiants

Aujourd’hui, 51% des candidats considèrent que le marché du travail français est bon contre 46% à la même période en 2018. Néanmoins, les personnes interrogées se montrent moins optimistes pour l’avenir en ce début d’année : 54% considèrent que la situation sera bonne dans 6 mois vs 60% en moyenne sur 2018. Les Français semblent ainsi plus nombreux à anticiper une dégradation du marché de l’emploi à moyen terme.

Pourtant, si la situation sociale reste tendue, des secteurs comme l’industrie ont annoncé via le Syntec Ingénierie des prévisions entre 50 et 60 000 recrutements par an jusqu’à 2021. Et si les chiffres de l’intérim généraliste sont en recul depuis plusieurs mois, l’intérim spécialisé (employés et techniciens qualifiés) se porte toujours bien. Le baromètre Besoin de Main d’Œuvre de Pôle Emploi faisait d’ailleurs était d’une hausse de près de 15% des projets de recrutement, annoncée pour 2019.

Côté cadres, la situation proche du plein emploi perdure et les prévisions de l’APEC restent bonnes, confirmant que la création nette d’emplois se poursuit cette année. Les cadres ont d'ailleurs une vision plus positive du marché de l'emploi que le reste de la population française puisque presque 54% le considèrent favorable. Par ailleurs, la Fédération nationale du Management de Transition a récemment annoncé des chiffres records, avec un recours de plus en plus fréquent aux managers de transition de la part des entreprises pour la gestion de remplacements de profils experts et/ou dirigeants comme de missions de transformation.

Si vous êtes en recherche d’emploi, visitez la section candidats.

Vous cherchez à recruter ? Contactez-nous

Articles les plus lus