Salaire de base ou TJM, primes, remboursements de repas ou frais de transport, indemnités de fin de mission ou indemnités compensatrices de congés payés font partis des éléments clés à prendre en compte lorsque vous calculez votre salaire en intérim ou management de transition. Le point pour mieux comprendre les éléments de rémunération et faire une estimation juste de votre salaire.

Quel salaire lors d'une mission de management de transition ?

Si vous êtes manager de transition, il importe de bien comprendre la valeur des services que vous proposez pour ne pas fixer des tarifs qui vous excluraient du marché. Parlez à votre consultant pour en savoir plus sur les tarifs en vigueur. Enfin, lorsque vous fixez votre tarif, il est important de garder à l'esprit les frais que vous devrez déduire de vos revenus.

  • Impôts
  • Cotisations sociales et cotisations sociales de l’employeur
  • Avantages compris dans le package, comme une assurance maladie privée ou une allocation pour véhicule
  • Fonds visant à couvrir vos périodes de maladie et de congés
  • Frais de déplacement
  • Frais professionnels, par exemple l’assurance professionnelle ou le matériel nécessaire

Une fois tous ces frais additionnés, fixez un tarif correct qui vous laisse un revenu disponible suffisant.

tout savoir sur le management de transition

Quel salaire lors d'une mission d'intérim cadre ?

Le salaire en intérim cadre figure sur votre contrat de travail. Il est calculé sur la base d'un taux horaire ou journalier. Le principe d'égalité de traitement : en vertu de ce principe inscrit dans le code du travail, votre salaire ne peut être inférieur à celui que percevrait un salarié permanent de l'entreprise utilisatrice, de même qualification, occupant un poste équivalent, après période d'essai. 

En intérim cadre, votre salaire est composé de :

  • Le salaire de base : il est déterminé selon le salaire afférent au poste occupé chez notre client et dans le respect des minima légaux et conventionnels,
  • Les éventuels accessoires : primes, remboursement repas, remboursement des frais de transport et de repas...

Les primes éventuellement accordées font partie de votre salaire. Elles sont mentionnées sur votre contrat d’intérim. Il existe différents types de primes :

  • Primes propres à l'entreprise : 13ème mois, 14ème mois, primes vacances,...
  • Primes attachées au poste de travail
  • Primes liées à l'exécution de tâches spécialisées : primes de résultat.

Pour le remboursement de vos frais de repas, en vertu du principe d'égalité de traitement, si les salariés de l'entreprise utilisatrice bénéficient d'installations collectives ou de remboursement pour leurs repas, vous en bénéficiez également. Cela peut

Pour le remboursement de vos frais de transport, celui-ci est mentionné sur votre contrat de mission. Si votre lieu de travail se situe en région parisienne, vous bénéficiez, pour chaque jour travaillé et quel que soit votre profil, d'un remboursement forfaitaire de votre abonnement, s'élevant à 50% de votre titre de transport. Si votre mission vous conduit à utiliser les transports en commun en province ou votre voiture, aucune prise en charge de vos frais n'est obligatoire. Néanmoins, l'entreprise utilisatrice peut décider de vous rembourser en partie vos frais de transport.

D'autre part, à l'issue de votre mission d'intérim, vous percevez une indemnité de fin de mission. Sa valeur est égale au dixième de la rémunération brute totale versée pendant la durée de votre mission temporaire d'intérim. Vous la percevez à la fin de votre mission sauf :

  • Si vous bénéficiez immédiatement d'un CDI chez le client
  • En cas de rupture de votre contrat pour faute grave
  • Si vous rompez votre contrat d'intérim de façon anticipée
  • Si vous refusez la mise en œuvre de la "souplesse" prévue au contrat

Enfin, en contrepartie de l'impossibilité de prendre des congés pendant votre mission, vous percevez à la fin de celle-ci une indemnité compensatrice de congés payés (ICCP). Le montant de cette indemnité de congés correspond au dixième de la rémunération totale brute qui vous est due pendant la durée de votre mission d'intérim. Elle est versée à la fin de votre mission. Contrairement à l'indemnité de fin de mission, l'ICCP est due en toute circonstance.

>> Toutes les situations de management de transition et d'intérim cadre sont différentes, c’est pourquoi nous vous recommandons de consulter un de nos consultants pour des informations plus détaillées.

>> Consultez toutes les offres d'emploi de Michael Page Interim Management, le spécialiste de l'intérim de cadres confirmés et du management de transition.

Articles les plus lus