Beaucoup de salariés appréhendent les fins de week-end, synonymes de retour au travail. C’est compréhensible et c’est un sentiment pour le moins naturel. En revanche, si vous avancez à reculons chaque jour de la semaine, il est temps de vous poser les bonnes questions… On a souvent tendance à oublier les raisons qui nous ont fait choisir et aimer un travail. Il est alors important de revenir aux fondamentaux pour continuer à avancer dans la bonne direction.

Votre poste

Si ce sont vos missions qui provoquent ce sentiment de lassitude, il peut être intéressant de consulter votre fiche de poste initiale. Votre rôle a-t-il changé ? Les missions pour lesquelles vous aviez signé ont-elles significativement évolué ? Souhaitez-vous élargir votre périmètre et obtenir de nouvelles responsabilités ? Si vous vous ennuyez fréquemment, obtenir de nouvelles responsabilités ou travailler sur de nouveaux projets pourrait vous remotiver. Le tout est de trouver un nouvel objectif vers lequel avancer. Si l’environnement de travail vous plaît toujours et que vous sentez que votre supérieur hiérarchique serait ouvert à la discussion, alors n’attendez pas et demandez à revoir le contenu de votre poste. Il en va de même si vous ne vous sentez pas valorisé, profitez-en pour évoquer le sujet.

La valorisation salariale

Si votre travail n’est pas une vocation, votre rémunération peut être un facteur de motivation. Si vous pensez qu’elle n’est pas à la hauteur de vos responsabilités et/ou de votre investissement, renseignez-vous sur les salaires de votre marché (via les études de rémunérations par exemple ou les baromètres de votre secteur d’activité) et présentez vos résultats à votre hiérarchie pour amorcer votre négociation.

La culture d’entreprise et ses valeurs

Votre entreprise vous a-t-elle déçu ? Si vous sentez que ses valeurs ne sont plus en adéquation avec les vôtres, essayez de vous concentrer sur vos responsabilités et sur les points positifs de votre environnement de travail (une équipe dynamique, un cadre agréable, …). Si vous ne pouvez changer l’entreprise, vous pouvez au moins gérer votre équipe ou votre département en accord avec votre propre ligne. En revanche, si vous faites face à un réel conflit d’intérêts, et que vous n’avez aucun levier pour changer la donne, vous finirez pas être tendu chaque jour un peu plus : il est alors temps d’envisager sérieusement d’autres options. Enfin, pensez à votre entourage direct : si le bureau n’est pas un endroit de vie sociale à proprement parler, bien s’entendre avec ses collègues (et pourquoi pas s’en faire des amis) aide à se sentir bien dans l’entreprise. On passe beaucoup plus de temps au travail qu’à la maison, il est fondamental de s’y sentir à l’aise et entouré.

Élargir votre horizon

Demandez-vous comment votre poste impacte l’activité de votre entreprise. Si vous avez l’impression de ne faire aucune différence, essayez de mesurer vos résultats et de les intégrer plus largement dans la stratégie de l’entreprise. Profitez de vos entretiens d’évaluation pour clarifier vos objectifs et définir les moyens à mettre en œuvre pour les atteindre. Cela vous aidera à vous réapproprier la vision de l’entreprise.

Enfin, dites-vous qu’il est normal de ne pas apprécier votre travail chaque jour. Tout le monde traverse des périodes de doutes ou de lassitude. Il est important de se concentrer sur ce qui vous motive au quotidien pour vous rappeler votre choix de carrière. En revanche, si votre poste ne vous évoque plus rien, il peut-être temps de changer de travail ou d’entreprise.

Articles les plus lus