Passer un entretien d’embauche est souvent synonyme de stress pour le candidat, surtout lorsqu’il s’agit de répondre à des questions déstabilisantes. S’il est impossible de connaître au préalable les questions qui seront posées pendant cette entrevue, il est par contre possible de bien s’y préparer ! Pour vous y aider, nous avons sélectionné ici 10 questions particulièrement délicates souvent posées en entretien.

1.    Pourquoi quittez-vous votre emploi ​actuel ?

Quelle que soit la raison pour laquelle vous souhaitez changer d’entreprise, profitez de cette question pour afficher votre volonté d’avancer. En posant cette question, le recruteur cherche à savoir si vous postulez à un job que vous convoitez réellement ou si vous cherchez simplement à en quitter un qui ne vous convient plus.  Montrez clairement que vous cherchez à saisir une formidable opportunité, et non à fuir une situation déplaisante. Expliquez par exemple que vous êtes à la recherche de nouveaux défis professionnels; et surtout évitez à tout prix de dire des choses négatives sur vos anciens employeurs, même si vous quittez votre job à cause d’un conflit de personnalité.

2.    Comment gérez-vous le stress ?

Les questions sur la résistance au stress sont très communes, surtout pour les cadres, et pourtant beaucoup de candidats répondent à côté. Le recruteur cherche ici à savoir jusqu’à quel point vous pouvez gérer le stress et de quelle façon vous le gérez tout en vous indiquant que le poste rencontre des périodes stressantes. Il va donc falloir convaincre le recruteur de votre résistance au stress, mieux vaut être bien préparé (surtout si vous êtes d’une nature stressée) ! Expliquez par exemple comment votre organisation au quotidien vous permet de maitriser toutes les situations, même les plus stressantes.

3.    Quelles sont vos prétentions salariales ?

Indiquez franchement votre salaire fixe actuel, le montant de votre part variable sans oublier les avantages type téléphone, voiture, télétravail… Ajoutez qu’à moins d’un certain montant, vous ne bougerez pas, car après vous être renseigné, vous pensez que c’est une prétention minimum. Attention cependant à ne pas demander un montant trop élevé sous prétexte que vous allez négocier, vous risqueriez d’être hors marché et ne serez pas retenu par le recruteur.

4. Qu’est-ce qui vous motive ?

Mentionnez quelque chose qui vous motive sur le plan professionnel, par exemple la satisfaction de travailler sur un projet de A à Z, ou encore votre volonté d’apprendre, d’évoluer au quotidien. Bien qu’on vous conseille de vous cantonner à des sujets professionnels, il n’y a dans cette question pas de sujets tabous. Pour certains métiers, Commercial par exemple, parler de rémunération ne sera pas mal vu par le recruteur.

5. Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

C'est une vraie question piège car il faut à la fois paraitre ambitieux, mais aussi terre à terre, humble, et rester cohérent dans vos propos. Il ne faut pas non plus laisser le recruteur penser que ce poste n’est qu’une étape pour mieux rebondir ailleurs.. Etant donné l’évolution du marché de l’emploi, personne ne peut aujourd’hui prédire ou il sera dans 5 ans, et ça, le recruteur en est bien conscient.

6. Avez-vous passé d’autres entretiens

Cette question s’avère souvent être un dilemme pour le candidat. Est-il préférable de ne pas parler des autres opportunités pour que le recruteur pense que ce poste est le seul que vous convoitez ou à l’inverse lui montrer que vous êtes un candidat courtisé ? Nous penchons plus pour la seconde solution. Le fait d’avoir le choix vous rendra très certainement plus attrayant pour un employeur potentiel. Soyez cependant vigilant, mentionner que vous avez d’autres opportunités OUI, donner l’impression que vous êtes plus intéressé par un autre poste que celui-ci : NON !

7. Que savez-vous sur la société ?

Il va sans dire qu’un entretien se prépare en amont, surtout cette partie-là. Pour répondre à cette question décrivez brièvement ce que vous avez appris sur la société, en soulignant par exemple dans combien de pays elle est présente, ses principaux domaines d’activité ou ses grands clients. Essayez aussi de vous renseigner sur l’actualité de l’entreprise. Ne vous perdez pas dans les détails, évoquez les faits positifs et soulignez que vous seriez ravi d’obtenir davantage d’informations. 

8. Que pensent vos collègues de vous ?​

L’idée est de mettre en avant votre esprit d’équipe et votre relationnel. Les réponses spontanées sont les mieux appréciées. Ne réfléchissez pas trop loin. Expliquez par exemple que vous étiez un élément fédérateur dans votre ancienne équipe. N’hésitez pas à illustrer vos propos par des exemples.

9. Qu’avez-vous de plus à offrir que les autres candidats ?

L’occasion vous est ici offerte de mentionner tout ce que vous pouvez apporter à l’entreprise. A ce stade de l’entretien vous aurez déjà très certainement évoqué vos compétences, profitez donc de cette question pour mettre en avant vos soft-skills. Montrez au recruteur que votre personnalité colle aux valeurs de l’entreprise et que vous n’aurez aucun mal à vous intégrer et surtout à vous y plaire.

10. Quel aspect de ce poste vous plait le moins ?

La réponse la plus brève sera ici la meilleure. De fait, la seule bonne réponse consiste à dire que vous avez bien lu tous les détails du poste et qu’aucun aspect ne vous déplaît. Rappelez-vous qu’il n’y a pas lieu de se plaindre lors d’un entretien !


Vous passez en entretien?

Consultez également nos conseils pour faire bonne impression

Vous êtes à la recherche d'une nouvelle opportunité professionnelle ?

Nos consultants spécialisés vous conseillent et vous accompagnent dans votre recherche d'emploi.  

Articles les plus lus