Vous avez forcément vu passer ces dernières semaines des articles sur la fameuse « blockchain ». Mais qu’est-ce exactement ? Qui concerne-t-elle ? Nous avons voulu approfondir le sujet et tenté de comprendre comment le secteur bancaire pourrait être impacté par ce phénomène.

La blockchain : définition

De l’anglais « chaîne de blocs », le terme définit une technologie de stockage et de transmission d’informations dont l’objectif est de sécuriser les transactions. La technologie la plus connue l’utilisant est celle du Bitcoin, la monnaie numérique dont le créateur serait Craig Wright. La blockchain permet de conserver un historique détaillé des interactions entre les utilisateurs d’un même service, sans qu’il puisse être modifié et falsifié. Le Bitcoin a par exemple démontré qu’on peut réduire le nombre d’intermédiaires lors de transactions sans sacrifier la sécurité des données.

Quel est l’impact de la blockchain sur le secteur bancaire ?

« La blockchain bouscule les codes du secteur bancaire et révolutionne la façon d’échanger et de protéger les échanges. Elle permet d’assurer la sécurité des données lors des transactions et paiements entre différents utilisateurs. » confirme Anne-Sophie Luçon, Practice Manager chez Michael Page. La blockchain a notamment été adoptée par les banques pour sécuriser les paiements à distance ou les tradings d’actions, et éviter le hacking. Elle redistribue les cartes en proposant un système décentralisé, où l’autorité est réattribuée aux différents utilisateurs du réseau. Cette démultiplication des données permet aux systèmes d’être qualifiés de quasi-inviolables.

« Il est encore difficile aujourd’hui de déceler les perspectives de recrutement liées à la blockchain. Néanmoins, son impact sur la structure même des banques est indéniable. » souligne Anne-Sophie Luçon. En effet, les différents acteurs du secteur bancaire ont progressivement rejoint le consortium R3, lancé par la start-up R3-CEV, pour réfléchir ensemble aux nouvelles exigences bancaires en termes de sécurité, de fiabilité, de performance, d’évolutivité et de contrôle liées à la blockchain. L’objectif ? « Mettre en place les bases et les normes d’une blockchain partagée entre établissements bancaires afin de permettre le développement de nouveaux services financiers et d’une nouvelle forme de compensation interbancaire ». En somme, la banque de demain !

Si vous êtes en recherche d’emploi, visitez la section candidats.

Vous cherchez à recruter ? Contactez-nous

Articles les plus lus