L’hyper digitalisation bouleversant, entre autres, notre rapport au travail et aux autres, il n’a jamais été aussi important de développer sa capacité à écouter, s’adapter, ou encore communiquer. La promesse est simple : affirmer son leadership tout en favorisant l’épanouissement et l’engagement de ses collaborateurs

1. Rythmer l’information pour faciliter la compréhension

C’est un fait, nous sommes tous littéralement noyés sous l’information qui nous arrive de toutes parts. Rien ne sert donc de surcharger davantage vos collaborateurs avec des flots d’informations dont ils n’auront que faire. La neuroscience le prouve : la transmission d’informations ne suffit pas au cerveau. L’information partagée doit permettre de comprendre, plus que de savoir. Alors cette année, avant d’envoyer un mail, assurez-vous de transmettre la bonne information, ni plus ni moins. Le message que vous vous apprêtez à communiquer doit permettre à votre collaborateur de comprendre vos attentes, votre demande, ou de saisir tous les tenants et les aboutissants du sujet évoqué. Ne le noyez pas sous trop de détails ! 

2. Être reconnaissant – à bon escient – pour motiver

On ne le dira jamais assez, la reconnaissance est source d’engagement, de motivation et de confiance pour les collaborateurs et, in fine, de compétitivité pour l’entreprise. C’est d’ailleurs aussi à cela que les salariés reconnaissent la capacité de leadership de leur manager. N’attendez plus la réussite finale d’un projet pour remercier ou féliciter, faites-le à chaque petite victoire. Les nouvelles générations y seront d’autant plus sensibles qu’elles apprécient les feedbacks réguliers plutôt que les traditionnels points mensuels. Attention cependant à ne pas user à outrance de remerciements au risque qu’on vous reproche un manque de sincérité.
Étude "Salariés / Manager : relations et attentes" menée auprès de 1792 répondants

3. Écouter pour (ré)engager

À l’heure où seuls 6 % des salariés déclarent se sentir engagés au travail, il est indispensable d’être à l’écoute de leurs attentes et préoccupations pour trouver les clefs de leur réengagement. Nouvelles missions, évolution, plus de flexibilité, … : à chacun ses leviers de motivation, et même si vous ne pouvez pas tous les activer, les entendre est déjà un premier pas vers une meilleure connaissance de vos équipes

4. Positiver pour inspirer

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, et plusieurs études le prouvent : les optimistes réussissent mieux que les pessimistes. Plus important encore, le positivisme est contagieux ! En voyant toujours le bon côté des choses et en trouvant des solutions, vous entrainerez dans votre sillage votre équipe. Positiver c’est aussi s’attacher aux points forts et aux réussites de vos collaborateurs et non l’inverse. En ne vous attardant pas sur les échecs, vous montrerez la voie et les pousserez à innover, car lorsqu’on n’a pas peur de se tromper, on ose davantage !

5. Communiquer en toute transparence pour donner du sens

Plus que jamais les salariés attendent de leur manager un partage clair de la vision et de la stratégie. En quête de sens, ils ont besoin de comprendre leur contribution effective et de situer leurs actions. Alors ne lésinez plus sur la communication en veillant toujours à adopter le bon ton et la bonne distance. Bien-être garanti dans vos équipes ! 
Qui est le manager d'aujourd'hui et qui sera-t-il demain? On dresse son portrait ! 
A la recherche d'un nouveau challenge ? Déposez votre CV ! 
Si vous êtes en recherche d’emploi, visitez la section candidats.

Vous cherchez à recruter ? Contactez-nous

Articles les plus lus