L’ère des chefs qui dirigent d’autorité pure est révolue. Aujourd’hui, les salariés attendent de leur responsable hiérarchique, communément appelé « manager », qu’il « manage » et qu’il inspire. C’est ce que révèle la dernière étude « Les Français et l’emploi » de PageGroup.

Cherche leader respectueux et inspirant…

Manager, c’est écouter, accompagner, faire grandir, communiquer clairement, les attentes, la vision, la stratégie, pour donner du sens aux actions de chacun et de tous au sein de l’équipe. C’est assumer la prise de décisions que confère le poste, mais aussi les réussites et les échecs.

Le manager est un coach, qui accompagne son équipe dans la réalisation des objectifs fixés, en créant les conditions nécessaires au bon fonctionnement du service. Pour cela, 3 qualités sont essentielles selon les salariés interrogés : le respect (72.5%), l’écoute (68%) et le leadership (41%). C’est en adoptant un comportement de leader responsable, impliqué et exemplaire (des critères essentiels pour respectivement 38% et 36% des répondants) que l’on obtient l’adhésion et l’engagement de différentes parties prenantes. La confiance, dans le management comme ailleurs, est toujours la clé de la croissance et de la performance.

A quoi reconnaît-on un bon manager ?

Pour beaucoup, à ses soft skills et à son intelligence émotionnelle ! La prise en compte des paradigmes individuels d’une équipe et la capacité à écouter activement et à comprendre les leviers de motivations et les freins de chacun permettent au manager d’engager, de développer les potentiels, d’adapter sa communication pour motiver et inspirer.

Un bon manager serait donc idéalement celui qui inspire et motive ses équipes (54%), les fait grandir (48%), sait communiquer en toute transparence les données essentielles à la performance (53% des femmes) et prendre les décisions qui s’imposent (50% des hommes).

Les salariés insistent par ailleurs sur la nécessité d’un partage clair de la vision et de la stratégie pour donner du sens au quotidien (41%). Ils respectent par ailleurs un manager à même de déléguer (41%), cette compétence étant une preuve de confiance, tant en soi-même que dans son équipe.

Et la reconnaissance dans tout ça ?

La reconnaissance au travail passe par des éléments concrets pour la grande majorité des répondants : l’évolution des responsabilités (69%) et la montée en compétences via des formations (62%) arrivent ainsi en tête. Les gratifications financières sont à l’évidence appréciées (45%), mais la prise en compte des avis émis ou de l’expertise est également fortement valorisée par les collaborateurs (46%). Les remerciements, félicitations ou témoignages d’un intérêt particulier sont également plébiscités mais dans une moindre mesure (respectivement 32.5 et 31% des répondants). Un élément qui semble indiquer que les salariés s’attachent aujourd’hui plus aux actes qu’aux mots...

Découvrez l'intégralité de notre infographie : Salariés / Manager : relations et attentes

Les données de cette étude sont issues d’une enquête menée en ligne auprès de 1792 répondants. Les résultats ont été redressés selon les données de l'INSEE pour correspondre à la population française active.

Si vous êtes en recherche d’emploi, visitez la section candidats.

Vous cherchez à recruter ? Contactez-nous

Articles les plus lus