Le secteur de la sous-traitance pharmaceutique a vraiment émergé au cours de ces dernières années et la pression exercée ces derniers mois sur les CMO (organisations de fabrication sous contrat) et CDMO (organisations de fabrication et de développement sous contrat) a exacerbé les difficultés de recrutement déjà connues. Le point sur le marché actuel avec nos experts Healthcare & Life Sciences.

« L'union fait la force » : la nouvelle devise des entreprises pharmaceutiques et des organisations sous contrat 

L’émergence de la pandémie a engendré, dans son sillage, des changements profonds et inédits. Tous les yeux sont braqués sur les entreprises pharmaceutiques à qui il a été demandé de répondre rapidement aux besoins des populations, en particulier dans le cadre du déploiement de vaccins à l’échelle de la planète tout entière. Cela a donc entraîné une croissance exponentielle sur un marché déjà concurrentiel et la pression sur les organisations de fabrication sous contrat (CMO) et les organisations de fabrication et de développement sous contrat (CDMO), auxquelles il incombe de trouver des solutions à des coûts compétitifs, est immense.  
 
Auparavant, les entreprises du secteur soit géraient l’intégralité du processus de développement et de fabrication d’un produit de A à Z, soit externalisaient la fabrication des produits les moins stratégiques à une CMO ou une CDMO. De nos jours, elles travaillent souvent main dans la main avec des CMO et des CDMO pour qu’une molécule, une thérapie ou un vaccin vital pour la population soit mis sur le marché le plus rapidement possible. 
 
Le rythme de croissance et d’expansion au sein de ces entreprises requiert du personnel à tous les niveaux et cela représente, en matière de recrutement, des défis tout à fait uniques. Les recruteurs recherchent des qualités et des compétences spécifiques qui sont loin d’être aisées à trouver. La tendance en matière de profils recherchés a connu, elle aussi, une évolution puisqu’elle s’oriente désormais principalement vers les spécialistes du marketing ou les développeurs commerciaux, également titulaires de diplômes en chimie ou en biologie, et vers les candidats spécialisés dans les affaires réglementaires et métiers de la qualité, les chaînes d’approvisionnement ou le transfert de technologie. La rapidité avec laquelle les candidats sont recrutés a connu une augmentation sensible ces derniers mois.

Entreprises pharmaceutiques et CMO/CDMO : un mariage de raison ? 

Ces 10 dernières années, les entreprises pharmaceutiques ont progressivement décidé de s’appuyer de plus en plus sur les sous-traitants pour différentes raisons. Des partenariats qui se sont révélés bénéfiques. 
 
L’Amérique latine illustre parfaitement ce mariage de raison. Ayant connu un recul du nombre de ses usines de fabrication de produits pharmaceutiques internationales, elles ont fait le choix du modèle des CMO et des CDMO afin de gagner en flexibilité et de lancer de nouvelles gammes de produits thérapeutiques.   
 

Les entreprises dont les activités sont particulièrement complexes ont eu la possibilité de s’attaquer à des marchés nationaux en Amérique latine où elles étaient jusqu’alors absentes, en s’associant et en partageant le risque que cela implique avec une CDMO, au lieu d’investir seules dans la production et les activités connexes. 

Juliana Acosta, Associate Partner chez Page Executive à Mexico.  

En Allemagne, les géants pharmaceutiques se tournent également vers des CMO et CDMO. De cette manière, ils ont toute latitude pour investir dans le marketing, la recherche et le développement. Autrefois, bon nombre d’entreprises possédaient des produits phares et ceux-ci étaient les seuls sur le marché. Aujourd’hui, les produits disponibles sont particulièrement nombreux, notamment les génériques. 
  

Les organisations sous contrat sont extrêmement compétitives et cherchent en permanence à produire davantage, mieux, plus vite et moins cher. C’est la raison pour laquelle les CMO et CDMO « hyper » spécialisées fleurissent. Cette « hyper » spécialisation s’explique notamment par le choix de ne pas s’appuyer sur des acteurs extérieurs qui pourraient les exposer à des retards sur lesquels elles n’ont pas le moindre contrôle. Ce modèle peut raccourcir les délais des projets et rendre les prix plus attractifs. 

Emmanuel Hervio, Senior Executive Manager chez Michael Page en France

Parcourir le globe à la recherche de la perle rare  

Les postes que les CMO et les CDMO cherchent à pourvoir sont divers et variés, même si ceux dans des domaines tels que le développement commercial, le transfert de technologie, la chaîne d’approvisionnement et les postes de dirigeants sont tout particulièrement recherchés. Le principal défi inhérent à la recherche de candidats possédant une expérience suffisante pour occuper des postes de direction, ou une expertise scientifique et commerciale, est leur rareté.   

Car en plus de maîtriser la langue locale pour interagir aisément avec l’ensemble de leur réseau professionnel, le savoir-faire de ces candidats doit correspondre aux normes, législations et réglementations en vigueur, souvent très différentes d’un pays à un autre ; des compétences peu transposables dans les faits.

salaires ingenieurs techniciens

Vous cherchez à recruter ?

Souhaitez-vous nous faire part de vos besoins en recrutement ?

Contactez-nous

Vous êtes en recherche d'emploi ?

Découvrez toutes les offres disponibles sur notre site.

Postulez maintenant

Etude de rémunérations 2022

Salaires pratiqués, secteurs qui recrutent, compétences recherchées : retrouvez toutes les tendances du marché de l'emploi

Téléchargez notre étude

Articles les plus lus