Le contexte de confinement suscite beaucoup d’interrogations, non seulement sur les processus de recrutement en cours mais également sur ceux à venir. Si certaines entreprises ont fait le choix de maintenir les projets de recrutement validés en amont du confinement, une majorité s’est vue contrainte de les reporter voire de les annuler faute de visibilité. Le point sur une situation hors norme 

Des employeurs et des candidats prudents faute de visibilité 

Les entreprises manquent aujourd’hui de visibilité à court et moyen termes sur leur activité et, pour beaucoup, sur la capacité de reprise de leur secteur. Une donnée cruciale, qui impacte fortement la décision de recruter ou non de nouveaux collaborateurs, a minima sur le premier semestre 2020. Dans le contexte actuel, les employeurs se doivent en premier lieu de préserver les emplois existants en garantissant la continuité de leur activité, notamment en profitant des mesures exceptionnelles de chômage partiel. Mais au-delà des prévisions économiques, de vraies questions d’organisation interne, de conditions de reprise d’activité post-confinement et de développement du capital humain (formation, recrutement et intégration de nouveaux collaborateurs) se posent.  

Les candidats qui restent ouverts au marché se trouvent eux aussi face à de multiples interrogations, surtout lorsqu’ils sont en poste. Ils se montrent ainsi beaucoup plus prudents face à la prise de risque. Trois motifs d’inquiétude émergent particulièrement : se retrouver en période d’essai dans un contexte de récession économique, accepter de quitter un employeur durant la période de confinement, ne pas être sûr que l’offre que l'on reçoit est la meilleure du marché, la recherche étant limitée par la baisse du nombre d’offres.  

Coronavirus : quels sont les secteurs qui continuent de recruter ? Quels sont les profils recherchés ? 

Tous secteurs confondus, ce sont, un mois après le début de la crise, près de 50% des recrutements qui se trouvent reportés à la fin du confinement, à l’heure où chacun bénéficiera d’une meilleure visibilité sur l’avenir. Les recrutements se concentrent sur certaines fonctions stratégiques de la finance et des ressources humaines, sur des expertises dans l'informatique pour soutenir notamment l’activité des entreprises et garantir la sécurité des opérations en ligne, et sur les métiers de la Supply Chain et de la Logistique, de la chaîne de production des biens de première nécessité et produits culturels à leur acheminement. 

Parmi les secteurs qui continuent de recruter : la Banque et les Services Financiers, l’Agro-alimentaire, le secteur pharmaceutique, la Grande distribution/Distribution spécialisée ou encore le secteur de l’énergie, particulièrement sollicité en cette période.

Certains acteurs profitent de cette période particulière pour approcher plus facilement des profils pénuriques, très sollicités avant cette crise. Ils constituent ainsi un vivier de candidats en vue d’une reprise de leurs recrutements.

Les profils de candidats déjà convoités avant le confinement et qui restent très demandés : 

  • Profils IT (tous secteurs confondus) ;
  • Ventes / Commercial pour les secteurs mentionnés ci-dessus ; 
  • Profils financiers notamment pour les entreprises ayant les états financiers les plus complexes ; 
  • RH pour les entreprises où une aggravation du climat social ou une crise est attendue après le confinement ; 
  • Postes techniques liés à la maintenance des machines et équipements dans différents secteurs ;
  • Postes spécialisés pour le secteur de la Banque et des Services Financiers qui continue sa transformation 

A noter enfin que les postes de cadres et de Middle Management sont les plus plébiscités tandis qu’un ralentissement de la demande apparaît sur les postes de Top Management. Dans un contexte de crise impliquant un retournement de l’économie (prévisions de recul du PIB régulièrement revues à la hausse), il est fort à parier que de nombreuses entreprises auront recours au Management de Transition dans les mois à venir, pour encadrer des projets de gestion de crise, de transformation et de restructuration notamment.

>> Lire aussi : qui sont les managers de transition 

Si vous êtes en recherche d’emploi, visitez la section candidats.

Vous cherchez à recruter ? Contactez-nous

Articles les plus lus