Rôle et missions du Juriste Corporate / Droit des Sociétés – M&A

Sous l’appellation Juriste Corporate/Droit des Sociétés – M&A sont regroupées deux activités distinctes mais très complémentaires : le suivi juridique des entreprises et les opérations de haut de bilan.

Cette fonction peut consister en un accompagnement quotidien de la vie de la société (gestion du portefeuille de sociétés du groupe via l’approbation des comptes, les CA, les formalités, la création de sociétés, etc) ou en une participation active aux transformations des structures (TUP, fusions, acquisitions, cessions). Concernant la gestion de la croissance externe (M&A), cela comprend la réalisation des audits juridiques, l’assistance des opérationnels lors de la négociation des opérations, la rédaction des actes, etc.

L’international est de plus en plus présent dans l’exercice du métier de Juriste Corporate/Droit des Sociétés – M&A dans la mesure où les sociétés s’y intéressent de plus en plus et se développent en ce sens. Dans ce cas, le Juriste Corporate/Droit des Sociétés – M&A est souvent assisté de conseils juridiques locaux, afin de bien appréhender les spécificités juridiques de chaque pays concerné.

Le Juriste Corporate/Droit des Sociétés – M&A est souvent en relation étroite avec la Direction Générale que ce soit dans le cadre du suivi du portefeuille de sociétés ou d’opérations de restructuration interne ou de croissance externe.

Formations et expérience – le profil du Juriste Corporate / Droit des Sociétés

De formation supérieure en Droit des Affaires et/ou Droit des sociétés et/ou Ecole de Commerce, les candidats justifient d’une expérience en entreprise et/ou en cabinet d’Avocats. Une expérience en cabinet d’Avocats au sein d’un département fusions et acquisitions est souvent très appréciée.

Avec le développement d’une fiscalité très favorable à la création de structures foncières, les fonctions de Juriste à double compétence se multiplient : corporate et immobilier, corporate et financier, etc, au sein d’entreprises de tailles variées. Dans ces conditions, s’ajoutent aux responsabilités classiques du Juriste Corporate, des activités en droit immobilier, droit financier, etc.

La maitrise courante de l’anglais, dans la mesure où les entreprises se développent de plus en plus à l’international, devient souvent un incontournable. Il faut donc y penser dès ses études de Droit.

Rémunération et évolution de salaire


 

0 à 2 ans

2 à 5 anS

5 à 10 ans

10 à 15 ans 15 ans et +

 Juriste Corporate/Droit des Sociétés

32-37 38-45 45-60 60-70 70-80

Retrouvez toutes les rémunérations dans notre dernière Etude de Rémunérations.

Articles les plus lus