recrutement seniors emploi

A l’heure où la pénurie de compétences impacte massivement l’emploi en France, il est plus que jamais urgent pour les entreprises de recruter plus largement des personnes de plus de 50 ans, à qui il restera bientôt près de 15 ans pour s’exprimer sur le marché du travail. Mais dans les faits, une récente étude d’A Compétence Egale révèle que 63% des recruteurs pensent qu’il existe des freins à la présentation de candidats séniors aux décisionnaires du recrutement. En cause, les nombreux stéréotypes liés à l’âge dans le monde professionnel. L’heure est venue de tordre le cou aux idées reçues !   

#1 Un sénior ne pourra pas s’intégrer dans des équipes plus jeunes 

C’est l’un des 1er freins identifiés par les recruteurs. On pense en effet, à tort, que des personnes d’une même génération s’entendront plus aisément, mais aussi que plus les gens avancent en âge et moins ils arrivent à s’adapter à un nouvel environnement. Or, rappelons-le, la résistance au changement  est une dimension propre à chacun et se trouve décorrélée de l’âge. Seule l’évaluation fine des compétences comportementales (capacité d’adaptation, ouverture d’esprit, …), via un assessment par exemple, permettra de s'assurer d'une intégration réussie. De plus, la présence de différentes générations au sein de l’organisation représente une véritable opportunité. Toutes les études le disent : les entreprises qui pratiquent la diversité (âge, culture, sexe, …) sont plus performantes. Pourquoi ? En s'appuyant sur des profils divers, l'entreprise développe son agilité et dépasse les limites d'un mode de pensée homogène. En bref, elle innove !  

#2 Les séniors sont trop chers 

Historiquement, les cadres ont eu des rémunérations évoluant positivement avec l’ancienneté. Mais ce type d’évolution tend à disparaitre, notamment au regard du nombre croissant de séniors mais aussi parce que le marché de l’emploi a changé. Aujourd’hui, la rémunération est liée avant tout au poste, ses missions et le niveau de performance. Pour garder les cadres performants les rémunérations devront suivre le marché, et cela quel que soit l’âge des collaborateurs. Eh oui, la compétence et l’expérience ont un prix. D’autre part, il est bon de noter que les profils séniors ne sont pas ceux qui ont le plus de velléités à gagner plus (et de plus en plus), c’est même l’inverse. Preuve en est : 3 candidats séniors sur 4 se disent prêts à revoir leur rémunération à la baisse. La même proportion accepterait d’ailleurs un changement de fonction et d’entreprise*. « Pas flexibles », alors les séniors ?  

#3 Les séniors ne peuvent pas s’adapter aux nouvelles technologies  

Ce frein est lié à une image encore trop souvent véhiculée dans les médias où le sénior, souvent retraité, apparait désarmé face à internet et l’ensemble des outils informatiques. Mais les séniors d’aujourd’hui ne sont pas les séniors d’hier ! Les outils numériques ont non seulement envahi toutes les fonctions de l’entreprise mais aussi nos vies personnelles. Un cadre qui a 50 ans en 2022 avait 18 ans en 1990 et a donc toujours connu et utilisé les outils informatiques ! Aujourd’hui, face à la démultiplication des outils et des logiciels en tout genre, un candidat, qu’il soit sénior ou junior, pourra avoir besoin de suivre une formation spécifique. Si la maitrise de tel ou tel outil est un prérequis, il incombe donc au recruteur de s’assurer de la compétence au même titre qu’il le ferait pour n’importe quel candidat.  

#4 Les séniors manquent de dynamisme  

Ce stéréotype concernant les séniors et leur manque d’énergie, de force ou d’endurance, repose principalement sur une confusion entre performances physiques et performances professionnelles. Or, si les performances physiques peuvent effectivement diminuer avec l’âge, l’énergie et la volonté, et in fine l’efficacité, ne sont en aucun cas liées à l’âge mais au tempérament. Un candidat de 50 ans pourra ainsi se trouver beaucoup plus motivé et performant qu’un candidat de 30 ans. C’est donc lors de l’entretien de recrutement que l’entreprise pourra évaluer la motivation du candidat et sa capacité à soutenir un rythme de travail élevé si le poste l’exige. Enfin, si le poste nécessite effectivement une condition physique exceptionnelle, c’est au médecin du travail, et seulement à lui, à qui il incombe de juger de l’aptitude ou de l’inaptitude d’un candidat.  

#5 Les séniors ont une santé fragile 

« À cause de leur âge, les salariés séniors sont plus absents que les jeunes ». FAUX. Comme le prouvent de nombreuses études, l’absentéisme n’est pas lié à l’âge et les séniors ne déclarent donc pas plus d’arrêts maladie que leurs cadets. Ce stéréotype vient d’une vision du travail dépassée selon laquelle le travail est fatiguant, voire épuisant, et qu’au-delà de 50 ans il ne serait plus supportable ni physiquement ni mentalement. Cette « pénibilité » associée au monde du travail est encore certes effective pour certaines professions mais force est de constater, notamment pour les fonctions cadres, qu’aujourd’hui le monde du travail a considérablement évolué. Et pour cause, le bien-être et la qualité de vie au travail des salariés, condition sine qua non pour attirer et retenir les talents, fait plus que jamais partie des politiques RH. Alors non, la vie professionnelle ne s’arrête pas à 50 ans !

PageGroup engagé pour l'emploi des séniors

En mars 2022, PageGroup s’engageait à travers ses 4 marques (Michael Page, Page Personnel, Page Executive et Page Outsourcing) pour l’emploi des seniors en signant le premier Acte d’engagement pour les plus de 50 ans en entreprise aux côtés de 32 grandes organisations françaises. À l’initiative du Club Landoy et de L'Oréal, cet acte en 10 points a pour objectif de sensibiliser aux stéréotypes liés à l’âge, et de lutter contre les discriminations qui y sont associées dans le monde professionnel. 

*Enquête A compétence Egale.  


Découvrez nos autres articles pour attirer, intégrer et fidéliser les talents : 


Vous cherchez à recruter un talent cadre expérimenté (H/F) ? Nos consultants spécialisés sur tous les métiers et dans tous les secteurs d’activité peuvent vous accompagner. Je souhaite entrer en contact avec un consultant

Vous cherchez à recruter ?

Souhaitez-vous nous faire part de vos besoins en recrutement ?

Contactez-nous

Etude de rémunérations

Salaires pratiqués, secteurs qui recrutent, compétences recherchées : retrouvez toutes les tendances du marché de l'emploi

Téléchargez notre étude