Lorsque vous négociez une augmentation de salaire, préparez-vous autant que possible en amont de votre rendez-vous. Si vous vous rendez à cet entretien sans avoir fait quelques recherches (en consultant des études de rémunérations par exemple), vos chances seront moins élevées et l’entrevue pourra se solder par un échec.

Comment justifier une augmentation de salaire ?

Pour négocier efficacement une augmentation de salaire, vous devez vous appuyer sur des arguments pertinents et tangibles. Ils doivent convaincre votre employeur de vous accorder l’augmentation demandée. Articulez votre négociation salariale autour de deux éléments : la connaissance de la valeur de votre fonction sur le marché du travail et votre potentielle évolution de carrière.

Pour déterminer la valeur de votre fonction sur le marché actuel, comparez votre salaire à ceux pratiqués dans votre profession. Consultez les études de rémunérations, renseignez-vous auprès de votre réseau professionnel sur les grilles de salaires dans votre domaine. Analysez ensuite les tendances majeures de votre secteur et envisagez votre avenir. Si le secteur est en déclin ou s’il connaît des difficultés financières, alors vos chances d’obtenir votre augmentation seront moins fortes.

Grâce à ces connaissances, vous allez pouvoir réaliser une demande d’augmentation de salaire justifiée. Vous pourrez éventuellement mettre en avant le fonctionnement et les grilles de rémunérations d’autres entreprises, du même domaine que le vôtre. Si elles proposent un salaire moyen supérieur à leurs cadres au même niveau de responsabilités, vous pourrez utiliser cet élément pour argumenter votre demande.

Quelle augmentation salariale demander ?

Pour négocier au mieux son salaire, il est important de déterminer clairement la valeur ajoutée que l’on apportera à l’entreprise. Notez toutes les formations que vous avez suivies, les compétences récemment acquises, ainsi que vos principales réalisations, et mettez en évidence ce qu’elles peuvent apporter à l’entreprise sur le long terme.

Développez une argumentation solide, soutenue par des faits concrets et des chiffres, afin d’obtenir l’augmentation que vous attendez. Vous pouvez vous baser sur le salaire moyen des employés dépendant de la même convention collective que vous pour définir la hausse de salaire à laquelle vous pouvez prétendre. Mais si vous avez pu obtenir de bons résultats annuels, appuyez-vous sur ces éléments ! La performance reste un argument clé pour négocier une augmentation.

Pour arriver à vos fins, vous devez rester réaliste et garder en tête vos objectifs. Le meilleur moyen d’accéder à une augmentation de salaire satisfaisante est de proposer un minimum et un maximum. Cette fourchette pourra guider votre employeur et démontrera que vous êtes ouvert à l’échange. Pour conclure votre négociation, indiquez que vous n’attendez pas une réponse immédiate, mais que vous souhaitez que votre demande soit étudiée.

Comment augmenter son coefficient salaire ?

Petit bonus, souvent négligé : le coefficient de salaire !

Le coefficient de salaire est défini au moment de l’embauche en fonction des tâches exigées par un poste de travail et selon le profil du candidat. Un employé expérimenté peut faire revaloriser ce coefficient en montrant que ses capacités ont évolué. Les formations en interne sont très utiles pour développer de nouvelles compétences. Une fois acquises, de nouvelles responsabilités correspondant à un coefficient salarial supérieur peuvent être confiées. L’augmentation sera donc évidente pour la direction de l’entreprise.

L’avancement permet également de voir ce coefficient augmenter. Tout au long de son parcours professionnel, il sera donc utile de montrer ses capacités pour décrocher une promotion. Des résultats probants vont peser dans la balance puisque l’entreprise saura qu’elle peut faire confiance à son employé. Les qualités de management et le comportement au sein de l’équipe seront également étudiés avant d’offrir une promotion.

L’ancienneté permet une augmentation naturelle du coefficient de salaire. Un employé considéré comme junior lors de ses premières années au sein de l’entreprise, deviendra senior après quelques années à son poste. Le coefficient de salaire pourra alors être revalorisé. Conserver un poste sur la durée est la clé pour obtenir une augmentation de ce type. L’expérience est alors récompensée au travers d’un salaire plus en accord avec les compétences de l'employé.

Salaire : les erreurs à ne pas commettre pour négocier son augmentation

Retrouvez les conseils de notre experte Doriane:

Articles les plus lus