Au cours de la pandémie et dans son prolongement, le monde entier s'est tourné vers les professionnels de la santé . La mobilité des talents, dans ce secteur en pleine croissance, a connu une évolution sans précédent. Les nouveaux standards ont apporté de nouvelles complexités, de nouveaux défis et de nouvelles opportunités, et les entreprises du secteur doivent réviser leurs stratégies d’acquisition et de rétention des talents. 
 
Poussé par des tendances mondiales en matière de travail et de mobilité, le secteur Healthcare & Life Sciences – et plus particulièrement les entreprises des Medtech (dispositif médical), Biotech ainsi que les Industries pharmaceutiques – doivent rapidement se réadapter et se repositionner. Spécialiste du recrutement dans le secteur, Michael Page Life Sciences analyse les changements auxquels les entreprises sont aujourd’hui confrontées dans leurs recrutements. 

Une nouvelle organisation du travail qui influe sur la mobilité des candidats 

Près de 10% des professionnels du secteur Healthcare et Life Sciences ont changé de poste en 2021iii. Un pourcentage qui ne devrait pas baisser en 2022 au vu de la dynamique du marché de l’emploi et des opportunités d’organisation aujourd’hui possibles. En effet, l’essor des modèles de travail à distance et hybrides permet aux entreprises d'élargir leur champ de recherche pour trouver les meilleurs talents. Les acteurs du secteur de la santé et de l'industrie pharmaceutique ont l’opportunité de réorienter leurs politiques de recrutement - et redéfinir leurs priorités.  
 

Les entreprises avaient l'habitude d'exiger que les employés soient présents au bureau 4 à 5 jours par semaine, et maintenant elles sont favorables à ce que les candidats passent 1 à 2 jours par semaine au bureau. Cela signifie que les recherches de candidats peuvent être élargies à une zone plus importante, car une personne peut envisager un temps de trajet de deux heures si elle ne le fait qu'une fois par semaine. Je pense que ce changement a définitivement permis aux entreprises d'avoir une plus grande diversité de candidats, mais aussi un plus grand nombre de candidatures.

Antoine Lecoq, Managing Director de PageGroup

Penser global, agir local 

La mobilité des talents dans les nouveaux standards est une arme à double tranchant pour les entreprises du secteur Healthcare & Life Sciences. Les restrictions permanentes et imprévisibles en matière de voyages et la gestion des formalités administratives obligent les recruteurs à se concentrer sur des solutions au niveau local pour pourvoir certains postes. 
 
La tendance ne se résume pas à la pandémie et malgré le très bon classement de la France au niveau européen, 3ème rang en matière de biotechnologiesi et 4ème rang s’agissant de production pharmaceutiqueii, d’autres facteurs influent sur la mobilité des talents. 

La mobilité internationale vers la France a toujours présenté des défis, notamment en raison de la nécessité de connaître la langue locale. De moins en moins de candidats internationaux choisissent de s'installer en France.

Emmanuel Hervio, Senior Executive Manager chez Michael Page 

Des facteurs qui diffèrent selon les pays, au Royaume-Uni, en raison de changements politiques importants, le recrutement s’est également accentué au niveau national comme l'explique Chloe Baverstock, Director chez Michael Page :

Le Brexit a rendu la mobilité internationale plus difficile entre le Royaume-Uni et le reste de l'Europe, et les clients doivent être prêts à soutenir les candidats et à payer les frais de relocalisation. Le recrutement local est donc à la fois essentiel et plus déterminant qu'auparavant. 

Des racines et des ailes 

La course à la mobilisation de nouvelles compétences et à la rétention des meilleurs talents dans le secteur Healthcare & Life Sciences est également à l'origine d'une autre tendance, celle liée à la mobilité interne. Tels des joueurs d'échecs, les entreprises recherchent et positionnent leurs salariés - qui auraient pu auparavant être destinés à d’autres postes- aux postes les plus pénuriques en favorisant autant que possible le développement de compétences internes. 
Ainsi les entreprises qui en plus des recrutements externes, favorisent la mobilité interne en élaborant et en proposant des programmes de formation peuvent renforcer leurs effectifs rapidement et accroître la rétention des talents. 
              

i    Rapport France Biotech – Panorama France Healthtech 2020
ii   Santé-publique.fr
iii  Linkedin Talents Insights
Join over 80,000 readers!
Receive free advice to help give you a competitive edge in your career.