Les bouleversements sanitaires de ces derniers mois ont eu un fort impact sur l’évolution de la recherche médicale et sur le développement des entreprises de la biotech et de l’industrie pharmaceutique. L’ARN Messager, utilisé dans la création du vaccin contre le covid-19, apparaît aujourd’hui comme une réelle révolution technologique appliquée au vivant et laisse entrevoir de nouvelles perspectives médicales (et financières). Spécialiste du recrutement dans le secteur, Michael Page Life Sciences revient sur les conséquences de ces récentes évolutions sur le marché de l’emploi. Quelles sont les opportunités et offres qui en découlent pour les candidats ? A quelles difficultés de recrutement les sociétés de la biotech sont et seront-elles confrontées ?

Le secteur des biotechnologies en pleine croissance  

Les biotechnologies, dont on retrouve des applications dans l’agriculture et l’agroalimentaire notamment, jouent un rôle de plus en plus important dans le secteur de la santé. Près de 800 entreprises travaillent aujourd’hui à améliorer la santé de la population grâce aux biotechnologies depuis les grandes métropoles du pays. Cette concentration place la France au 3è rang européen et on compte chaque année 60 nouvelles biotech, qui se développent majoritairement au sein des sept pôles de compétitivité que sont Lyon Biopôle, Medicen, Alsace Biovalley, Atlantic Biotherapies, Cancer Bio Santé, Eurobiomed et Nutrition Santé Longévité.  Selon le rapport de France Biotech, pas moins de 400 produits innovants étaient en développement dans les biotech françaises en 2019. La majorité des produits se concentrait sur trois aires thérapeutiques : l’oncologie (114 produits), les maladies infectieuses (53 produits) et le système nerveux central (43 produits). Et le nombre de produits en développement n’a fait que croître depuis la crise sanitaire du covid-19. Toujours selon France Biotech, plus d'une centaine de solutions contre le coronavirus étaient en cours de développement par des entreprises de la biotech courant 2021. 

La recherche boostée par les applications prometteuses de la biotechnologie ARNm

Les chercheurs de monde entier se concentrent aujourd’hui assez largement sur la technologie ARNm, qui semble faire ses preuves dans la vaccination contre le Covid-19 et dont de nombreuses applications dans la protection ou la guérison de maladies infectieuses sont envisagées. Mais cette technologie est utilisée depuis plus de 10 ans dans le cadre de la recherche contre le cancer et depuis peu pour le traitement des maladies génétiques. Pour cette raison, les sociétés de la big pharma investissent depuis plusieurs mois massivement dans l’acquisition de biotech spécialisées dans la recherche sur l’ARN messager. La vaccin Pfizer/BioNTech est d’ailleurs né d’une de ces collaborations entre le laboratoire américain et une biotech allemande.

Si le principe est toujours le même - introduire dans nos cellules un brin d'ARNm codant pour une protéine d'intérêt -, les vecteurs, les cibles thérapeutiques et les buts recherchés sont, en revanche, de plus en plus variés.

Le quotidien du médecin

Nous constatons une prise de conscience plus grande de la part des financiers et des pouvoirs publics de la nécessité d’investir dans la recherche pour faire émerger de réels champions de la Health Tech. On est donc en droit d’attendre une évolution très positive de l’emploi dans les biotechnologies en France dans les mois et années à venir.

Emmanuel Hervio, Senior Manager Exécutif chez Michael Page Life Sciences

BPI France, le Boston Consulting Group, Bio-Up et France Biotech ont d’ailleurs présenté en 2021 un « Plan Health Tech » en ce sens et les pouvoirs publics ont acté dans le plan de relance l’investissement nécessaire aux développements attendus et à la sauvegarde d’un savoir-faire national dans le domaine. Les chercheurs et ingénieurs français jouissent en effet d’une excellente réputation sur le plan international. 

 Recrutement : quels sont les enjeux de fond pour soutenir le dynamisme des biotech ? 

Pour soutenir leur croissance – et la croissance du secteur -, les entreprises de la biotech cherchent à renforcer leurs équipes en s’appuyant notamment sur des emplois de cadres expérimentés, présentant par exemple une double compétence commerciale et scientifique. Les entreprises de biotechnologies recherchent ainsi massivement des Ingénieurs Recherche & Développement expérimental, des Ingénieurs bio-informatiques, des Ingénieurs et Pharmaciens qualité, Pharmaciens pharmacovigilance ou encore des Chargés d’affaires réglementaires. Les profils pouvant faciliter le développement des biotech sur les sujets clés liés à la recherche, l’immunothérapie, les vaccins, le développement clinique, et à tout l’aspect réglementaire sont fortement sollicités. La demande sur ces emplois a notamment été catalysée par la crise sanitaire mondiale de 2020-2021.Les règlementations et normes qualité des industries pharmaceutiques devenant de plus en plus drastiques, les métiers liés aux affaires règlementaires et qualité sont de plus en plus recherchés. La rémunération des Directeurs des affaires réglementaires devrait ainsi être comprise entre 80 et 100 000 euros par an pour 2 à 5 ans d’expérience et dépasser les 110 000 euros annuels pour les profils plus expérimentés.

Les profils de Commerciaux ou Business developers spécialisés restent également très prisés dans la santé. “Les commerciaux du secteur de la santé feront partie des profils les plus sollicités en 2022. Les industries médicales renforcent leurs équipes pour répondre à l’évolution rapide du marché”, indique Emmanuel Hervio. Les Business developers sont particulièrement recherchés par les entreprises ayant obtenu une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) de leurs produits et devant en assurer la promotion et la diffusion à grande échelle.

Il est de notre ressort de présenter et promouvoir toutes les opportunités professionnelles liées à l’expansion des biotechnologies auprès des profils scientifiques et de susciter des vocations », déclare Emmanuel Hervio. Le contrat d’objectifs et de performance signé en avril 2021 par l’Agence Nationale de la Recherche a d’ailleurs pour but de développer le nombre de projets et donc de financer de nombreux recrutements. « Au cœur des enjeux de recrutement et d’emploi aujourd’hui : la disponibilité des compétences mais aussi et surtout un alignement nécessaire des biotech et medtech en matière de salaires afin d’éviter la fuite des talents.

Emmanuel Hervio, Senior Manager Exécutif chez Michael Page Life Sciences

salaires ingenieurs techniciens

Vous cherchez à recruter ?

Souhaitez-vous nous faire part de vos besoins en recrutement ?

Contactez-nous

Vous êtes en recherche d'emploi ?

Découvrez toutes les offres disponibles sur notre site.

Postulez maintenant

Etude de rémunérations 2022

Salaires pratiqués, secteurs qui recrutent, compétences recherchées : retrouvez toutes les tendances du marché de l'emploi

Téléchargez notre étude

Articles les plus lus