Si vous souhaitez faire évoluer votre carrière, il vous faut bien sûr de l’ambition et de la motivation, mais il vous faut aussi et surtout définir un plan de carrière. Il ne s’agit pas là d’un plan à « une étape » où l’on vise juste à changer de travail pour une activité plus lucrative ou plus intéressante. Le plan de carrière va au-delà. Il se constitue d’un ensemble d’objectifs et  d’actions vous permettant d’atteindre, à long terme, votre objectif professionnel. Sans cela, il vous sera difficile de décider quelle direction vous souhaitez donner à votre vie professionnelle. Suivez notre guide pratique pour une gestion de carrière permettant à la fois de développer votre potentiel et d’atteindre les objectifs fixés !

Où vous situez-vous actuellement ?

Avant de déterminer où vous souhaitez aller et quel parcours vous souhaitez emprunter, il vous faut faire le point sur votre situation actuelle. Pour cela, procédez à une auto-évaluation de votre situation professionnelle, votre personnalité, vos préférences, vos compétences et vos valeurs.
Voici quelques questions pour vous aider à mener à bien votre auto-évaluation :
  • Quels sont les éléments qui vous motivent ? Qu'aimez-vous faire ?
  • Quelles sont vos compétences comportementales (soft skills)?
  • Quel niveau de contraintes professionnelles êtes-vous prêt(e) à accepter ?
  • Quelles sont vos forces et vos faiblesses ?
  • Qu’est-ce que vous recherchez dans un emploi ?
  • De quoi avez-vous besoin pour vous épanouir ?

A partir de cette auto-évaluation, vous avez réussi à déterminer vos compétences, qu’elles soient techniques ou comportementales. Vous savez désormais ce qui vous différencie, et ce qui fait votre valeur ajoutée dans le monde professionnel. Ce sont ces points forts qui vous permettront justement de franchir une nouvelle étape dans votre carrière.

Où souhaitez-vous aller ?

A partir de cette évaluation des compétences et de votre expérience professionnelle, formulez maintenant vos idées sur le type de poste et de secteur qui vous intéressent, sous la forme d’un brainstorming : notez toutes les idées qui vous passent par la tête ! Vous devez partir du principe que rien n’est impossible, mais il vous faut rester réaliste et vérifier que vos envies sont à la hauteur de vos compétences, et que la réalité économique permette à vos objectifs de se réaliser. En effet, il faut que le métier ou l’activité que vous visez offre des perspectives d’avenir solides à long terme.
Il est possible qu’après cette analyse vous arriviez à la conclusion qu’une réorientation professionnelle s’impose. Ayez-en tête qu’il n’est jamais trop tard pour une nouvelle carrière. Même les retraités font des plans de carrière ! Pour les cadres, le management de transition par exemple, peut ouvrir de nouvelles portes. Et si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à faire un bilan de compétences. De nombreux organismes agrées sont à même de vous apporter des réponses en vous aidant à définir un projet professionnel cohérent ou valider un projet de formation. Réalisé pendant ou en dehors du temps de travail, vous pouvez désormais financer ce bilan grâce à votre Compte Professionnel de Formation. Pour monter un dossier de formation vous devez simplement vous connecter à votre compte sur le site du gouvernement
Enfin, votre réflexion pourrait même vous emmenez au-delà des frontières françaises. Eh oui, une carrière à l’international est aussi une possibilité à envisager dans votre évolution de carrière. L’expatriation est en effet de plus en plus prisée par les salariés et présente de nombreux avantages : rémunération plus avantageuse, postes à responsabilités, ou encore cadre de vie plus intéressant. Plus proche géographiquement, il est également possible que votre objectif de carrière ne puisse se réaliser qu’en dehors de l’entreprise où vous travaillez aujourd’hui. En effet, dans votre société actuelle, vous n’avez qu’un choix, celui offert par l’organigramme. 
Enfin, Il faut aussi prendre en compte le fait que les managers ont souvent en tête le plan de carrière de leurs proches collaborateurs. Si vous pensez que c’est le cas, il est utile de mettre en parallèle votre plan de carrière et celui envisagé pour vous, par votre dirigeant, lors de votre entretien d’évaluation.

Comment vous y rendre ?

Vous avez défini votre orientation de carrière et pris les décisions qui s’imposaient ; il vous faut maintenant en déduire le chemin à parcourir, les connaissances ou l’expérience à acquérir et le temps nécessaire pour y parvenir. Dans combien de temps souhaitez-vous atteindre la première étape de votre plan ? Quels moyens allez-vous devoir mettre en œuvre pour y arriver ? De quels outils avez-vous besoin ? Surtout, prenez votre temps et procédez étape par étape pour plus de sérénité. Les personnes qui réussissent, qu’il s’agisse de sportifs, d’hommes d’affaires ou d’artistes, sont toujours incroyablement concentrées sur un objectif, puis sur un autre lorsque le premier est atteint et ainsi de suite. Pour vous aider, précisez vos objectifs et définissez un bilan de compétences en répondant aux questions suivantes :
  • Quel est votre projet pour les 6 prochains mois ? Prochaines années ?
  • Comment et quand allez-vous atteindre vos objectifs en termes de formation ? Quel école ou type de diplôme visez-vous (MBA, DESS, DEA, …) ? 
  • Comment et quand allez-vous acquérir les compétences et l’expérience nécessaires ?
  • Comment pouvez-vous utiliser et étoffer votre réseau et en combien de temps ?
Lorsque vous aurez déterminé vos objectifs et le moyen de les atteindre, vous saurez quelle voie suivre. Il est important que vous suiviez l’évolution de votre plan de carrière et que vous mainteniez le cap défini. N’hésitez cependant pas à vous en détacher lorsqu’une opportunité se présente. Ou a contrario, à chaque fois que vous ne vous sentez pas à l’aise dans votre poste, que vous prévoyez des difficultés professionnelles, personnelles ou que vous voulez tout simplement une augmentation.
Vous l’aurez compris, votre plan de carrière doit s’adapter en fonction des circonstances personnelles et professionnelles. Mais l’orientation que vous aurez impulsée à votre vie au départ du plan de carrière sera toujours “palpable”, même dans 40 ans. Et à partir de la réalité que vous vivrez alors, vous devrez infléchir, réorienter votre plan de carrière initial. C’est pourquoi, vous devez bâtir un plan de carrière flexible, “glissant” au fil des ans, pour l’adapter à vos réussites ou vos échecs, en temps réel.
Nos consultants spécialisés vous conseillent et vous accompagnent dans votre recherche d'emploi.  

Articles les plus lus