Également appelé Ingénieur développement ou Ingénieur d’étude, l’Ingénieur R&D prend part à la conception et au développement de produits et services innovants. Ce type de poste peut s’exercer dans de nombreux domaines d’activité comme l’informatique, le numérique, la mécanique, l’industrie ferroviaire ou même, l’industrie navale.… Michael Page vous propose une fiche métier complète : missions de l’Ingénieur R&D, formation et diplôme pour accéder à la fonction, rémunération, qualités nécessaires…  

Les missions de l’Ingénieur R&D 

Les missions de l’Ingénieur R&D sont vastes et se répartissent en 4 grandes phases d’action : 

  • L’analyse et la préparation de projet, 
  • La conception et le développement produit, 
  • Le test et la mise et la validation produit, 
  • Le correctif et l’optimisation.  

Durant chacune de ces phases, l’Ingénieur R&D en recherche appliquée va apporter ses connaissances techniques et organisationnelles, pour mener à bien le développement du produit. : 

  • Il sera tout d’abord chargé d’étudier le projet, de repérer les contraintes techniques et de désigner les outils nécessaires à la création du produit.  
  • Ensuite, il accompagnera la phase de conception à chaque étape (expérimentations, études des paramètres, …) en veillant à protéger le concept d’un point de vue légal (dépôt de brevet par exemple). 
  • Une fois le produit conçu, il sera responsable des tests et de la validation de celui-ci : identification des problèmes, tests de différents scénarios et conditions… 
  • Enfin, il sera en mesure d’apporter des corrections et des améliorations au produit mais aussi d’en créer des versions alternatives. Il pourra également être amené à soutenir la mise en production et le lancement du produit sur le marché.   

Formation et diplôme pour accéder à ce poste 

Le poste d’Ingénieur R&D est accessible après une formation en ingénierie telle que :  

  • Une école d’iIngénieur spécialisée dans un secteur précis ou généraliste, 
  • Un cursus universitaire spécialisé, 
  • Un cursus au sein d’un IUP (Instituts Universitaires Professionnalisés). 

Il devra donc être doté d’un diplôme d’Ingénieur ou d’un master en ingénierie pour accéder à la fonction. 

Une longue expérience n’est cependant pas requise, puisqu’il peut intégrer une entreprise en tant que jeune diplômé.  

Le salaire de l’Ingénieur R&D 

La rémunération de l’Ingénieur R&D dépend principalement de son expérience et de son secteur. En moyenne en France, un jeune diplômé sortant de l’école pourra percevoir en CDI une rémunération entre 27 000€ et 35 000€ bruts par an.  
Après quelques années d’expérience, il percevra au statut de jeune cadre un salaire entre 2900€ et 4160€ bruts par mois.  

Quelle évolution pour un Ingénieur R&D ? 

S’il souhaite évoluer dans sa carrière, l’Ingénieur R&D pourra s’orienter vers un poste de chef de projet R&D, de consultant en management de l’innovation ou encore occuper la fonction d’Ingénieur en valorisation de la recherche.  

Qualités et compétences requises 

Pour pouvoir occuper la fonction d’Ingénieur R&D, il est nécessaire d’avoir un ensemble de connaissances techniques au niveau scientifique, mais aussi de bonnes connaissances en matière de gestion de projet R&D et une maîtrise de l’anglais. Il faut également connaître le marché dans lequel l’entreprise évolue pour maîtriser l'environnement et les spécificités du secteur.  

En plus des aptitudes techniques, il est nécessaire de posséder certaines qualités pour s’épanouir dans la fonction d’Ingénieur R&D : 

  • Un esprit d’équipe : les projets R&D sont menés par des équipes composées de corps de métiers variés et complémentaires. Pour mener à bien un projet de conception de produit, il faut donc être très à l’aise avec le travail d’équipe. 
  • Une bonne communication : l’ingénierie R&D entraîne de nombreux échanges avec différents interlocuteurs, mais aussi la rédaction de rapports, de notes scientifiques, des présentations orales… Il est donc essentiel d’avoir une aisance relationnelle et un attrait pour la communication.  
  • Analyse et adaptation : la conception de produit est un long chemin parfois semé d’embûches, il faut donc être en capacité de synthétiser, d’analyser et de se projeter pour anticiper les éventuels problèmes. En outre, il est important de savoir s’adapter pour réagir rapidement en cas de dysfonctionnement. 

Articles les plus lus