Malgré une image quelque peu écornée, ces dernières années, le monde industriel n’en demeure pas moins un environnement où les opportunités de carrière restent importantes pour les ingénieurs et les techniciens.

L'industrie, un environnement riche aux opportunités multiples pour les profils techniques  

En effet, la diversité des secteurs (aéronautique, spatial, automobile, ferroviaire, énergie, etc.) combinée à la diversité des fonctions (bureau d’études, projets, production, qualité, maintenance, etc.) offre une multitude de possibilités et des orientations professionnelles variées. Quiconque issu d’une formation technique peut se réaliser dans l’industrie sur des postes faisant appel à des compétences variées et permettant de s’aguerrir sur des voies d’expertise, de management, de gestion de projets, voire commerciales et financières.

Des métiers techniques qui évoluent et s'enrichissent 

Contrairement à d’autres secteurs tels que l’informatique, l’industrie n’a pas vécu une grande révolution technologique : peu de vrais « nouveaux » postes y ont vu le jour. En revanche, certaines fonctions y ont considérablement évolué, prenant dès lors une dimension différente, voire plus large : dimension internationale plus forte (Direction Industrielle, Direction Qualité, Direction de Projets, etc.), notamment dans le cadre d’organisations matricielles multisites et multinationalités ; dimension technologique plus « moderne » (domotique, automatisation de procédés, supervision à distance, etc.) ; dimension « clients » beaucoup plus affirmée (Service Après-Vente, Qualité, etc.).

Les "Ingénieurs ingénieux" et les soft skills plébiscités par les recruteurs  

Ces quelques évolutions ont donc naturellement influé sur les besoins des entreprises en matière de ressources humaines, entraînant des attentes différentes, voire parfois des modes de recrutement repensés. Et ce d’autant plus que, depuis maintenant de nombreuses années, les ingénieurs ne focalisent plus uniquement sur l’industrie et des postes à caractère technique. Il est donc nécessaire d’identifier et de séduire des collaborateurs toujours désireux de s’inscrire dans des projets technologiques ambitieux (les fameux «ingénieurs ingénieux»), sans pour autant négliger les qualités comportementales et les savoir-être adaptés au monde de l’entreprise d’aujourd’hui.

Combien gagne un ingénieur dans l'industrie ? Retrouvez les salaires des ingénieurs et techniciens dans notre étude de rémunérations.

L'intérim cadre et le management de transition appréciés face aux restructurations du secteur 

Les restructurations de l’industrie mais aussi les projets de développement, associés à une tendance de fond de recourir ponctuellement à des cadres sur des sujets critiques, portent l’interim management, en particulier au sein de structures qui emploient entre cinquante et cinq cents personnes. Les principales missions observées sont la montée en compétence d’équipes et de relais managériaux, le transfert d’activité, la gestion de crise (fournisseurs/qualité/clients), la création/extension de site industriel.

Vous êtes à la recherche d'une nouvelle opportunité professionnelles ? 

Retrouvez toutes nos offres d'emploi en Ingénierie et Industries.

Articles les plus lus