Quel CV pour un cadre expérimenté

Il n’est pas toujours simple, après plusieurs années passées à un même poste, de se familiariser de nouveau avec l’exercice du CV. Combien de pages ? Quels détails mentionner ? Quelle forme privilégier ? Nous vous proposons quelques conseils pour rédiger un CV adapté à votre expérience.

La forme

Avec 10 ans d’expérience ou plus, un CV de deux pages est tout à fait toléré. Au-delà, le recruteur peut se demander si un effort de synthèse suffisant a été réalisé pour valoriser son parcours. Côté présentation, indiquer d’abord vos grands domaines de compétences permet au recruteur d’identifier ce que vous pourrez apporter à l’entreprise, avant même la lecture complète de votre CV. Détaillez ensuite ces compétences dans les différentes expériences que vous mentionnerez.

Quelles expériences indiquer ? 

Si vous bénéficiez d’une longue expérience, il est recommandé de ne pas vous attarder sur vos premiers postes si l’expérience n’est pas significative ou en adéquation avec le poste convoité. De manière générale, privilégiez toujours les expériences longues et enrichissantes au détriment des plus anecdotiques. Lorsqu’un cadre expérimenté reste longtemps à un même poste, il aura tendance à minimiser cette expérience, surtout si sa recherche de poste est motivée par une certaine lassitude. Attention à ne pas négliger l’ensemble du parcours au regard des derniers mois. Un bilan de compétences peut vous aider dans cette démarche.

Soyez précis

Il ne faut pas hésiter à étayer ses missions et responsabilités en mentionnant des données concrètes : gestion d’un projet d’envergure, développement d’un portefeuille commercial, participation au chiffre d’affaire, … Les données chiffrées permettent de rendre plus concrètes vos réalisations et vos responsabilités, surtout si vous êtes sur un poste orienté business où l’atteinte des objectifs est primordiale.

La formation

Si cette rubrique est absolument nécessaire pour un jeune diplômé, elle l’est nettement moins pour un cadre expérimenté. Une ligne ou deux suffiront amplement. En revanche, si vous avez récemment effectué un MBA ou suivi un MOOC, indiquez-le et précisez en une ligne ou deux ce que cela a ajouté à votre expérience.

Enfin, il est important de réfléchir à la rubrique « Autres » ou « Centres d’intérêts » qui conclut généralement le CV. Si ce que vous indiquez permet au recruteur d’obtenir des renseignements sur votre personnalité, des points applicables au monde de l’entreprise, n’hésitez pas. A l’inverse, si remplir cette rubrique est une corvée, alors faites l’impasse : vous risqueriez de conclure votre candidature avec une note inutile voire négative.