Vous êtes ici

Avocats, Juridique & Fiscal

La fonction Juridique & Fiscale s’exerce en tant que conseil externe (Avocat en cabinet), ou en tant que conseil interne (Juriste d’entreprise). En entreprise, elle est traditionnellement rattachée à la Direction Générale ou la Direction Financière.

Si le métier d’avocat existe depuis « toujours » et accompagne les entreprises ponctuellement, souvent dès leur création, le Juriste d’entreprise ne devient indispensable que lorsque une entreprise atteint une taille critique, qui l’oblige à se structurer, et l’amène à nourrir un juriste, en interne, à temps plein.
En cabinets d’avocats, collaborent Paralegal, Avocats ou Associés, alors que les métiers de l’entreprise sont plus divers. On y retrouve ainsi : Assistant Juridique, Paralegal, Juriste, Fiscaliste, Responsable Juridique ou Fiscal, Directeur Juridique ou Fiscal, et Secrétaire Général.

Par ailleurs, depuis quelques années, face à l’entrée en vigueur de nouvelles règlementations (Sapin 2, GDPR, etc) et la mutation de la fonction juridique, de plus en plus orientée business, de nouveaux métiers sont apparus ou se sont développés, tels que les métiers de Contract-Manager, Compliance Officer ou CIL/DPO.

De manière évidente, en entreprise comme en cabinets d’avocats, plus la taille de l’équipe juridique est grande, plus les membres sont spécialisés sur un ou plusieurs domaines d’expertise, périmètre géographique ou secteur d’activité.

D’un point de vue contractuel, alors que le métier d’avocat fonctionne très majoritairement sur la collaboration, non soumis au Code du travail, le recrutement permanent, contrat à durée indéterminée, a toujours connu les faveurs des entreprises dans le cadre de leurs recrutements juridiques mais également des candidats, dont le profil est souvent stable et le projet long terme.

Cependant, le recrutement temporaire (Intérim & Management de Transition) occupe de plus en plus de place, faisant le lien entre des entreprises ayant besoin d’expertises ciblées permettant d’accompagner une conduite du changement ou simplement de pallier une absence ou un accroissement d’activité, et des candidats désireux de pluraliser leurs expériences et compétences, ou d’apporter leur expertise et leur opérationnalité immédiate.

En entreprise, cette fonction juridique en pleine mutation attire autant les candidats désireux d’apporter leur expertise à un projet d’entreprise unique, que les entreprises elles-mêmes qui créent cette fonction en interne ou agrandissent leurs équipes, face à une demande de plus en plus croissante de la part des opérationnels d’avoir à leur coté de vrai business Partner, désireux de faciliter le business et d’apporter des solutions pour contribuer au développement de l’entreprise.

En cabinet d’avocats, ce rôle de conseil devient de plus en plus business lui aussi, face à des clients désireux d’avoir une orientation managée par les risques business potentiels, plus qu’une analyse juridique approfondie mais théorique.
En somme, en cabinet comme en entreprise, la fonction juridique devient plus que jamais une fonction de business partner indispensable !