RETOUR MICHAEL PAGE
PRESENTATION
SOCIETE
MONOPRIX RECRUTE


LA MISSION DE MONOPRIX

Historique
arrow.gif (356 bytes)La mission de monoprix 
arrow.gif (356 bytes)Les chiffres clés du groupe
Les stratégies

Les ressources Humaines
Le développement durable

   Historique
 

1879
LES MAGASINS POPULAIRES

Franck Winfield Woolworth, un personnage qui nous est cher, fut, aux États-Unis, le précurseur du concept des magasins populaires. En cette fin de siècle, lui et sa famille ont posé les bases d'un concept vraiment novateur. Il a en effet choisi de privilégier l'emplacement en centre-ville, une surface moyenne, de nombreuses collections, des prix réduits… et surtout un infini respect pour les clients et une écoute particulièrement attentive quant à leurs besoins.
L'Europe est séduite par la démarche et, devant le succès rencontré, les magasins Printemps ouvrent le premier Prisunic à Paris en 1931. Un an plus tard, une enseigne Monoprix voit le jour à Rouen.
L'aventure débute alors…

1936
PRIORITÉ À LA QUALITÉ

Monoprix devient rapidement LE commerce de centre-ville par excellence avec des espaces agréables à vivre, à taille humaine, des gammes à prix réduits. Dans les années 30, l'enseigne développe le libre-service alimentaire et les prix affichés sur tous les produits, (de véritables révolutions !). Elle s'attache aussi à ne proposer que des produits de qualité adaptés aux goûts des clients dans le domaine de la mode, de l'alimentation, et de la maison. Aux prémices de la guerre, on dénombre 50 magasins Prisunic et 56 Monoprix surgissent des centres-villes de France.

1947
MONOPRIX CRÉÉ SES PROPRES MARQUES

Après la guerre (la plupart des magasins était alors gérée par les femmes), Monoprix créé ses propres marques afin de palier les défaillances des distributeurs. Après la libération, l'expansion du réseau explose véritablement grâce à l'engagement et l'enthousiasme des affiliés qui rejoignent l'enseigne et en adoptent les principes.

1950
L'ESSOR AU COEUR DES FIFTIES

Époque d'insouciance pour les uns, d'expansion pour les autres. En ces années, on compte 300 magasins Monoprix et 234 Prisunic implantés dans cette France sous l'emprise du Général de Gaulle et de BB. La création de marques propres reste une priorité pour le groupe. Certains se rappellent peut-être encore de Forza (alimentation), Florine (textile) et Kilt (bazar), symboles de produits de qualité aux prix les plus justes. Rien n'a changé aujourd'hui (sauf le nom des marques).

1960
UN PETIT PAS POUR L'HOMME, UN GRAND PAS DE PLUS VERS LES CONSOMMATEURS

Du neuf chez Monoprix qui rachète l'enseigne Inno, ce qui permet de satisfaire les clients en quête d'un nouvel art de vivre, de produits plus beaux et plus raffinés à moindre prix. Un peu plus tard, en 1968, afin de faire face au développement des très grandes surfaces, Monoprix adapte son concept commercial aux enseignes Super M (le nom n'apparaîtra qu'en 1973). Dans les années 70, Prisunic révolutionne la décoration, la mode et les objets de notre quotidien en privilégiant les nouveaux matériaux comme le plastique et les fibres synthétiques. L'enseigne donne également la parole aux stylistes et designers… parmi eux, un certain Terence Conran, qui sera plus tard à l'origine des magasins Habitat.

1980
LE RENOUVEAU CITADIN

Depuis les années 60, les citadins quittent le centre-ville pour les vertes campagnes. Heureusement pour Monoprix, la tendance s'inverse dès les années 80 et la ville - grâce à une politique urbaine volontariste - retrouve son charme et son plaisir de vivre. C'est en cette période que l'enseigne nationale développe le concept de citymarché. L'esprit? Démocratiser "le bon et le beau" et le donner accessible au plus grand nombre. En 1989, le slogan "Monoprix, on pense à vous tous les jours", signe un des autres engagements puissants du groupe. Un engagement dont les répercussions se font sentir à tous les niveaux, de la qualité des produits à leurs prix, des services à l'accueil. Les magasins Prisunic, quant à eux, jouent la carte du dynamisme avec ce refrain urbain… "et hop, Prisunic"..

1990
PRISUNIC ET MONOPRIX à L'UNISSON

Monoprix rachète Prisunic et forme ainsi le premier ensemble organisé de grandes surfaces de centre-ville. Au total, le groupe Monoprix compte à cette époque 360 magasins sous ses différentes enseignes (Monoprix, Prisunic, Inno, Baze…), dont 98 affiliés. À partir de 1997, chaque année, trois millions de clients font de leur Monoprix, leur rendez-vous de centre-ville. Monoprix est présent dans 85 % des villes de plus de 100 000 habitants.

2000
TROISIÈME MILLéNAIRE. DES CHIFFRES, DES CHIFFRES, DES CHIFFRES...

Un chiffre éloquent, vous avez été un million à pousser la porte d'un Monoprix chaque jour. L'enseigne grâce à vous est le leader français de l'offre de produits et de services en centre-ville. Vous venez 2,9 fois par semaine nous rendre visite. Et parce que dans ville, il y a vie, Monoprix s'engage chaque jour davantage dans la dynamisation des centres-villes par le commerce tout en contribuant activement à votre qualité de vie.